Maybe tu me diras que je suis personne pour te donner des conseils. Et tu auras raison. Il n’y a PAS de vérité absolue en ce qui concerne la fin de l’amour. Je te partage des idées qui m’ont personnellement aidé à faire plus vite le deuil de ma relation. En espérant que ça puisse t’aider.

1. Les ruptures, tout le monde y passe

Et c’est OK. Je sais que tu n’as pas envie de lire ces mots mais : ta douleur, est tristement banale. Tout le monde est capable de la ressentir. Alors ne te prive pas. Parle, parle, parle. Parle de ta rupture en long, en large et en travers. Personnellement, la première semaine, j’en ai parlé au monde entier, la voix encore toute mouillée de larmes. A la boulangère, au librairie, au barman, à la factrice. A TOUT le monde. Et tu sais quoi ? Tout le monde a eu un mot réellement réconfortant. Et ça fait du bien de recroiser les commerçants du quartier au fil des jours et qu’ils prennent quelques minutes pour s’assurer que tu vas bien. Ils te voient évoluer au fil des jours, ils ont toujours une parole réconfortante et ça crée du lien instantanément. C’est magique.

2. Utilise ton cercle proche pour absorber ta douleur.

Tes ami.es t’aiment. Et ne veulent que ton bien. Sinon, ce ne sont pas des ami.es. Si un événement est trop lourd à porter seul, iels te soutiendront. Fais leur confiance. Personnellement, le soir même, j’ai appelé une amie pour qu’elle se charge d’expliquer à tout notre groupe ce qui s’était passé. Elles sont arrivées avec du chocolat, de la comfort food, du réconfort et surtout l’espace pour pouvoir m’écouter épancher ma douleur. Avoir l’appartement chargé de leur good vibes a fait un bien fou.

3. Purifie l’espace

Ca c’est le côté un peu witchy. Maybe ça sert à rien, maybe not. Mais essaye, ça ne peut pas faire de mal. Purifie l’espace et enlève tout le reste de ta relation. Ca commence par faire le ménage : jette la brosse à dents. Lave les draps. Modifie l’odeur de la pièce. Personnellement, le lendemain de la rupture, un ami sorcier est venu embaumer mon appart à la sauge et à l’encens. Et il m’a fait un soin énergétique. Maybe c’est des conneries, mais ce que je sais c’est que j’ai pu pleurer tout ce que j’avais à pleurer et qu’à la fin je me sentais bizarrement mieux. Puis la sauge, ça détend et ça sent bon.

4. Quitte-le/la.

Un ami m’a dit une phrase que j’ai trouvé très juste :  » Tu as le choix maintenant. Ou tu t’accroches et tu essayes de recoller les morceaux, en sachant qu’il faut être deux pour vivre une relation et que tu vas peut-être t’épuiser à la tâche. Ou tu reprends le contrôle. Il t’a quitté, c’est son choix et c’est OK. Toi aussi tu peux faire un choix : quitte-le. » Ca a shifté un truc dans ma tête. J’ai imposé une date de remise des clés, j’ai arrêté d’être dans l’attente, j’ai décidé fondamentalement et pour moi-même de tourner la page. Et je me suis sentie un milliard de fois mieux.

5. Dis oui à ce qui vient

Il y a deux façons de vivre une rupture selon moi : rester sous la couette et pleurer jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien à pleurer. Ou sortir et faire mille trucs. J’avais pas mal expérimenté la première option pour mes premières ruptures. Alors pour celle-ci, j’ai fais l’inverse. Je suis beaucoup sortie. Et ça a été un accélérateur de cicatrisation.

Comment sortir ? Déjà, si tu parles de ta rupture partout, il se passe un truc génial c’est que les gens ont envie de te faire bouger pour ne pas que tu restes à te noyer dans ta tristesse. Souviens-toi, tout le monde a déjà vécu une rupture, tout le monde sait ce que ça fait. Donc préviens tes ami.es : « J’ai besoin de me changer les idées et de sortir ». C’est aussi simple que ça. Et dis oui à tout ce qui vient. Une soirée clandestine au fond des bois ? Oui. Un weekend sexpositif ? Oui. Une après-midi poterie ? Oui.

Ne réfléchis pas. Dis oui. Et tiens-toi occupée. Plus tu vas expérimenter de choses et rencontrer de gens, mieux tu te sentiras.

 

Le mot de la fin : une rupture fait grandir

Alors oui, je sais, c’est une phrase de maman. Elle est nulle, elle ne sert à rien, elle est reloue à entendre. Mais elle est vraie : une rupture, ça fait grandir. 21 jours après ma rupture, j’ai l’impression d’être entrée dans l’âge de femme. D’avoir cessé d’être une enfant et d’être davantage responsable de moi-même. Ma rupture a confirmé des choix de vie que je ne pensais pas possible avant et qui me semblaient flous. Accepter un poste de cadre supérieur dans un grand groupe. Préparer mon expatriation pour ma reconversion professionnelle pour devenir sage-femme. Vivre des relations ouvertes et bienveillantes. Plonger dans l’univers sexpo. Squatter dans des colocs et revenir à mes premières amoures.

Musiques que je conseille :

Tu es magnifique. Keep it in mind. Je t’aime.

Si tu as d’autres conseils à partager pour mieux vivre une rupture d’amoureuse, n’hésite pas à les donner en commentaire !

Share: