aujourd'hui demain critique culinaire avis raton reveur blog

Il n’y a rien que j’aime plus dans la vie que d’arpenter le vase monde à la découverte d’initiatives véganes à soutenir. Aujourd’hui Demain, c’est avant tout une grande histoire d’attente et d’amour. Tout le monde en a déjà parlé, c’est bon, ils sont à présent bien ouverts.

Qu’est-ce qu’on mange chez Aujourd’hui Demain ?

Depuis l’ouverture, je me suis rendue dans ce nouveau concept-store végane par deux fois. La première pour déjeuner après un retour de soirée avec des amies. La deuxième pour m’offrir une auto-récompense pleine de chaleur et de cosyness après avoir fait mes vaccins de voyage dans l’hôpital le moins cher de Paris.  Ca tombe bien, Aujourd’hui Demain est sur mon chemin quotidien. Je pourrai presque y passer tous les jours si j’en avais envie.

La carte d’Aujourd’hui Demain a le mérite d’être simple, mais gustativement intéressante, copieuse et faites maison. Attendez-vous très sincèrement à en avoir pour votre argent, vous ne serez pas déçus. Les plats sont à des prix tout ce qu’il y a de plus raisonnable. Comptez 8 euros pour un sandwich ou 11 euros pour un bol. 3 euros l’accompagnement, 4 euros le dessert et 5 euros le latte. Des prix parisiens dans la gamme moyenne-haute. Et des formules avantageuses allant de 11 à 16 euros pour des menus plus ou moins complets.

aujourd'hui demain avis raton reveur blog

Focus sur l’assiette Aujourd’hui Demain

Les deux fois où j’y ai été, j’ai pris des sandwich. Ils ont le mérite d’être avec un bon pain frais, légèrement grillé et d’être incroyablement copieux. C’est que les sandwich chez Aujourd’hui Demain ne comporte pas une, non pas deux, mais trois tranches de pains. Oui, oui, vous avez bien lu. Autant vous dire qu’ils sont suffisant pour vous remplir considérablement l’estomac. Et surtout : les ingrédients sont frais et préparés avec amour. C’est un pur régal.

Le sandwich au seitan est composé, entre autre, d’une compotée d’oignon, de champignons et de seitan maison dans sa sauce spéciale. Imaginez un doux mélange de sucré salé et une garniture très très copieuse – vous n’aurez pas l’impression de n’avoir eu que trois pauvres morceaux de seitan, soyez rassurés. Le seitan est excellent. Fin, la texture tendre, le goût travaillé. Il ne ressemble à rien de ce que vous pourrez trouver dans le commerce et on sent qu’il a été préparé avec tout le temps et l’application nécessaire à la création d’un résultat parfait. On ne sent en revanche pas beaucoup les champignons, et le jour où j’ai été servie, je me suis dit que le tout aurait peut-être gagné à être un peu plus chaud.

aujourd'hui demain avis raton reveur blog

Le sandwich au tofu est quant à lui un savant mélange de pousses d’épinard frais, de mozzarella faite maison et de tofu mariné. C’est exactement le genre de sandwich dans lequel on a envie de se rouler les jours de flemme. Il dégouline d’huile d’olive – l’huile d’olive et moi vivons une belle et grande histoire d’amour, mais avis aux non-amateurs, attendez-vous à en avoir plein les doigts. La mozzarella maison ressemble à de la mozzarella, à la vue, il semblerait impossible d’en douter. Mais. Ce n’est pas de la mozza. La texture n’y est pas. Et c’est normal. Les fromages végétaux sont ce qu’ils sont, avec leurs particularités propres. En terme de goût, elle est légèrement granuleuse mais reste fondante et a un goût frais qui se rapproche vaguement du fromage au lait de vache connu. Quant au tofu mariné, il fait toute la splendeur du sandwich. Légèrement grillé et croustillant, avec un arrière goût de fumé. Là encore il y en a beaucoup, et heureusement.

aujourd'hui demain avis raton reveur blog

La soupe est une création surprenante. Elle est disponible en guise d’accompagnement avec les sandwich et existe en petit ou grand modèle. Mon amie m’avait dit « J’ai oublié tous les ingrédients qu’il y a dedans. Mais c’est orange. Et de saison » en me ramenant mon bol. Et effectivement. Je vous laisse essayer de deviner ce qu’il y a à l’intérieur si vous la prenez ! En tout cas, ni trop épaisse, ni trop liquide, elle est savamment rehaussée par moult gingembre qui lui donne un petit côté piquant, dynamisant et exotique.

Les desserts d’Aujourd’hui Demain

Mon coeur a fondu pour le cheesecake au matcha. Il est fin, frais, crémeux à souhait. Le biscuit n’est pas trop épais et légèrement humide. La base de l’appareil a une texture qui fond sous la langue. Je n’aimais pas les cheesecakes avant de devenir végane. Le fromage blanc et les yaourt me faisaient penser à de la gelée pâteuse et glauque. Le cheesecake au matcha d’Aujourd’hui Demain n’y ressemble pas du tout. On dirait une crème. Fine. Légère. Sucré juste comme il faut sans l’être trop. Et le toping au matcha y apporte un goût légèrement amer imprévu et original.

J’ai piqué quelques bouchées de la tarte amandes-poire d’une copine. Elle est croustillante et très sucrée, comme si le sucre avait caramélisé sur les bords. On sent vraiment beaucoup les amandes. Et la poire apporte un fondant bienvenu à l’ensemble.

aujourd'hui demain avis raton reveur blog

Autre particularité de la carte : les latte multicolore. Ils sont fait avec du lait de soja barista pour avoir une mousse bien épaisse. Mais un autre lait végétal est prévu pour les allergiques ! Les latte sont sympas mais sans plus. Pour avoir testé le golden et le purple, j’ai trouvé que le goût était un peu faible, peut-être pas assez sucré et clairement pas assez chaud. Ma pote qui avait prit un matcha latte l’a trouvé très bon, mais tiède. Retournée tester les chocolats chauds avec ma mère et ma soeur qui ont globalement été déçues. Pas assez chaud, pas assez de goût et beaucoup de mousse. On aime les boissons qu’on peut tenir entre les mains longtemps en sirotant en papotant. Par contre, j’ai aussi testé le jus de pomme chaud. Et il est vraiment très bon. Pour 2,50 euros, un verre de jus de pomme bio relevé aux épices et bien chaud. C’est acidulé, un peu piquant et ça sort de l’ordinaire !

 

L’ambiance et le service chez Aujourd’hui Demain

L’ambiance chez Aujourd’hui Demain, c’est détente ouverte et non prise de tête. Tout le concept de la boutique réside dans son côté espace ouvert. Il y a en effet un coin mode, un coin épicerie et un coin librairie. Le coin restaurant est situé à côté de grandes baies vitrées. Le lieu est lumineux. Des plantes décorent l’espace. Petites tables basses, tables normales, chaises de bar et comptoir, fauteuils confortables. J’ai même vu quelqu’un se mettre en chaussette sur un des canapés ! A priori, tout y est possible. Le lieu fait très cantine. On a un petit bippeur et on va chercher son plateau au comptoir. On débarrasse à la fin, comme un grand. On est un client assez autonome.

aujourd'hui demain avis raton reveur blog

Attention néanmoins aux heures d’affluence. Aux alentours de 12h, en weekend, le lieu est vraiment très chargé. Et comme ils viennent d’ouvrir, il y a parfois quelques couacs et temps d’attente au niveau des commandes. Ne venez donc pas pressés, soyez relax et posés, profitez en pour faire le tour de la boutique et découvrir des produits du concept store !

 

L’interview du raton de Cheyma

Ils sont deux. Ils sont fiers. Ils ont l’oeil brillant – et des cernes- d’avoir ouvert leur bébé boutique il y a une bonne semaine. Focus sur Cheyma et Raphaël. Comme ils ont été interviewés sur leur parcours entrepreneuriale dans toute la Véganie, le raton se concentre sur leurs goûts en cuisine.

Toute la cuisine est vraiment faite maison ? Mais c’est fou ! Comment gérez-vous ?

Nous avons une cheffe magnifique, Clémentine, jeune et ambitieuse qui est hyper smart et très débrouillarde. Après, c’est vrai que pour s’organiser, on a fait en sorte de pouvoir réutiliser des ingrédients d’un plat sur l’autre dans la carte. Le seïtan et le tofu mariné peuvent ainsi servir dans les bols comme dans les sandwitchs. Tout le challenge est de réussir à créer des saveurs différentes tout en gardant les mêmes ingrédients de base.

C’est vraiment votre façon de préparer les simili carnés et les vromages qui fait toute la splendeur des plats selon moi. Est-ce que vous avez toujours cuisiné ? Qui étaient vos premiers testeurs culinaires ?

Nous, on aime les similis et on s’est toujours dit que maison, c’était plus chouette. Mais c’est pas facile, surtout pour les fromages. On veut faire en sorte de garder un prix accessible, alors on a dû se passer de noix de cajou, mais on a trouvé d’excellentes alternatives. Les premiers tests, on les a fait avec l’équipe? On a tous des goûts différents, et heureusement ! Parce que si on m’écoutait, j’aurai fais un 100% fast food. Alors pour satisfaire tout le monde, on a voulu faire des sandwichs réconfortants et des bols pour des repas healthy et légers avec de bons produits pas trop transformés.

On essaye de faire de saison, mais c’est chiant (rires). On a hâte que ce soit le printemps ! Pareil, au maximum, on privillégie le bio. Ce n’est pas évident, parce qu’on veut vraiment que les prix restent accessibles. Mais d’un autre côté, c’est vraiment important pour Clémentine en cuisine.

Bon, on le sait, c’est vous qui avez élaboré la carte mais…vous avez un plat préféré ?

J’adore le sandwich au tofu. Le tofu c’est toute ma vie. Pendant les travaux, on vivait sur le tofu taifun avec du pain. On ajoutait tout ce qu’on pouvait mettre dedans. Oh et la mozza aussi, j’en suis très fière. On a mit du temps à la faire. C’était plusieurs tests sur un mois avec plein d’essais et de rattages.

Bilan de la première semaine, découvertes, déconvenues, débats ?

Ca prend un temps incroyable de gérer un endroit où des humains passent ! Mais on discute, on a des retours sur tout tout de suite. On aime vraiment conseiller les gens, parce qu’on a tout sélectionné nous même dans la boutique, on connaît nos produits par coeur. Et les gens reviennent pour prendre des trucs spécifiques. Et ça, ça fait rudement plaisir.

Share: