Vous les avez peut-être vue émerger ces derniers temps, Crème de la Crème, Workiz, Side etc… De plus en plus de start-up se vantent de pouvoir offrir des petites missions bien rémunérées à des étudiants sans contrainte de temps et souvent en télétravail pour peu qu’ils se décident à adopter le statut d’auto-entrepreneur. Si vous avez fait des petites recherches sur le sujet, vous avez sans doute remarqué qu’il s’agit là d’un univers à l’administratif compliqué qui peut en rebuter plus d’un. On respire un grand coup et on plonge dedans. Vous allez vite voir que devenir étudiant auto-entrepreneur est beaucoup moins complexe que ça n’en a l’air.

Pourquoi devenir étudiant auto-entrepreneur ?

Très bonne question. A quoi bon se lancer dans toutes ces paperasses administratives quand on peut se contenter de signer un CDD pour avoir un job étudiant ? Je pense que je vais résumer l’auto-entrepreunariat en deux mots.

Liberté

Libertééééé !

Contrairement à un contrat en CDD ou en CDI où les horaires sont généralement fixes, en étant étudiant auto-entrepreneur vous pouvez décider de travailler quand vous voulez et où vous voulez. Pour peu que vous ayez déjà travaillé en entreprise et que votre tâche consiste majoritairement à faire des choses sur l’ordinateur, je suis sûre que vous avez déjà dû vous dire que vous n’aviez décidément pas besoin de prendre le métro le matin et de rester huit heures assis à un bureau alors que vous auriez pu faire la même chose en restant chez vous et en y passant largement moins de temps. Le statut d’auto-entrepreneur vous offre cette possibilité. Et quand on est digital nomad habitué à travailler en remote, il n’y a pas à dire c’est assez intéressant.

Productivité

Le plus frustrant dans les jobs étudiants classiques c’est qu’on est payé à l’heure pour faire des travaux qui n’ont souvent aucun rapport avec nos domaines de compétences. Levez la main si vous avez déjà dû faire du baby-sitting ou distribuer des flyers dans la rue pour assurer vos fins de mois.

Moi quand je me dis que je pourrai être tellement plus efficace en faisant quelque chose de beaucoup plus intéressant

En étant étudiant auto-entrepreneur, vous pourrez travailler sur des missions concrètes, avec des clients réels pour mettre en application ce que vous voyez en cours. Vous commencerez à vous tisser un vrai réseau professionnel et votre Linkedin aura beaucoup plus de valeurs si vos recommandations viennent de clients plutôt que de vos camarades d’école.

Alors gagner de l’argent tout en travaillant de chez soi et en mettant en application ses cours, ça vous semble sympathique ?

 

La marche à suivre pour devenir étudiant auto-entrepreneur.

Matériel nécessaire

  • Numéro de sécurité sociale
  • Pièce d’identité
  • Feuille + crayon
  • Dix minutes de temps libre

Vous allez devoir vous frotter à l’URSSAF. Et à son merveilleux site l’auto-entrepreneur. En cliquant sur le lien qui permet de créer un statut d’auto-entrepreneur, vous allez être redirigé vers un formulaire. Je vous conseille de choisir l’activité Conseils aux Entreprises car c’est celle qui vous permettra de faire le plus grand nombre de missions variées. Mais n’hésitez pas s’il vous semble qu’une activité à un intitulé qui vous correspond mieux. Puis déclarez que vous entreprenez une activité libérale à votre adresse personnelle (car votre entreprise n’a pas de locaux. Sauf si vous voulez acheter des locaux. Mais on est étudiant, hein. Ton principal bureau sera ta chambre et l’espace coworking du coin).

Ensuite il suffit de remplir toutes les cases consciencieusement.  N’oubliez pas de renseigner votre numéro de sécurité sociale, le nom de votre assurance maladie et de choisir un organisme conventionné par le régime social des indépendants (RSI) au hasard. A la fin, envoyez une pièce jointe de votre pièce d’identité scannée et de votre signature (d’où le papier et le crayon)

Je  ne saurai que trop vous conseiller de consulter ce document mit en place par Crème de la Crème. Il est très complet et saura vous guider dans la marche à suivre.

creme de la creme

 

FAQ : Etudiant auto-entrepeneur , des questions ?

C’est réservé aux gens qui font des études dans le digital.

FAUX. Quelques sites comme Workiz ou Weslash proposent des missions en tant que commercial ou manutentionnaire. Si vous avez des qualités dans le secteur de la vente et que vous n’avez pas peur d’apprendre sur le terrain, lancez-vous !

C’est compliqué d’obtenir le statut.

FAUX. Quand on s’accroche bien et qu’on sait exactement quoi remplir dans chaque case, il suffit de dix bonnes minutes pour compléter le formulaire. Vous recevez votre numéro SIRET chez vous par voie postale au bout de deux semaines.

On nous taxe beaucoup trop d’argent quand on est auto-entrepreneur.

VRAI ET FAUX. Oui, on va vous taxer de l’argent. C’est comme ça. Souvenez-vous la différence qu’il y a sur votre fiche de paie entre votre salaire brut et votre salaire net. Elle fait mal. Quand vous êtes AE, c’est un peu la même chose sauf que vous devez déclarer vos revenus vous-même. Heureusement, si vous avez moins de 29 ans vous pouvez demander l’ACCRE dans les quinze jours qui suivent votre inscription au régime d’auto-entrepreneur. Demandez l’ACCRE. Genre vraiment. Vos taxes ne seront que de 5% la première année et cela vous aidera à lancer votre activité. En temps normal, la taxe est de 20%

Je vais devoir envoyer de l’argent tous les mois

FAUX. Vous pouvez demander une déclaration trimestrielle sur le site de l’URSSAF. Et si vous n’avez pas gagné d’argent, vous n’avez rien à envoyer. Vous remplissez votre déclaration avec un 0 euros. Et pas de taxe. Voilà, c’est aussi bête que ça.

Et n’hésites pas à poster des autres questions en commentaire !

Share: