freelance etudiant raton reveur blog que faire client ne paye pas

Tu comptes doucement les jours sur ton calendrier. Et un moment, tu te dis que, décidément, il y a bien quelque chose qui cloche. Ce client dont tu as terminé la mission depuis trois mois et dont tu n’as plus de nouvelles. Tu le sens venir. Il ne va pas te payer.

Comment réagir face à un client qui ne paye pas ? Dernièrement je lisais un article de Nomad’s Heart qui parlait de son expérience, ça m’a fait réfléchir et j’ai pensé à t’écrire un mode d’emploi détaillé en cas de non paiement par ton client.

Freelance étudiant, le mindset à avoir face à un client qui ne paye pas

Branle-bas de combat, retrousse tes manches. Ne te laisse pas avoir par lassitude ou par peur. Oui, les clients qui ne payent pas existent. Non, ce n’est pas normal. Oui, tu as fait un travail de qualité. Non, tu ne travailles pas bénévolement. Oui, tu t’apprêtes à entrer dans une démarche souvent houleuse, longue et fastidieuse. Non, ce n’est pas impossible.

Répète-toi ça. Encore. Puis respire un grand coup. Il y a différentes bases de mindset à avoir en tant que freelance étudiant face à un client qui ne paye pas.

  • Ne pars pas au quart de tour. Déjà, parce que ça ne sert à rien de s’énerver tout rouge et de se faire du mourron. Tu vas te faire mal à la tête. Pire, tu risque de loose ton temper et de parler un peu sèchement à ton client. Et la dernière chose que tu veux, c’est qu’il prenne la mouche et te fasse passer pour la méchante personne. Face à un client qui ne paye pas, tu respires, tu prends du recul, tu ne réponds pas à chaud.
  • Sois conscient de ton bon droit. Ton travail. Ton argent. Et le fait que tu ne sois pas salarié.e n’y change absolument rien. Ton client a demandé un travail, vous avez signé un devis qui vaut bon pour accord, tu dois pouvoir toucher ton argent. Il y a des lois qui sont avec toi, tu es dans ton bon droit. Même si tu risques de te côltiner la démarche tout seul. Shoulders back, a step forward, keep going. 

Freelance, client qui ne paye pas – semaine 1 : la relance téléphonique

Arme-toi de ton plus beau sourire et de ton plus bel applomb. Et appelle. Appelle le client tous les jours s’il le faut dès le premier jour du retard de paiement. Et laisse un message sur la messagerie. Respire, aussi. Peut-être que ton client est en vacances et qu’il a oublié de prévenir. Peut-être qu’il a eu un accident et qu’il est à l’hôpital. Peut-être que…Tu ne sais pas. Par contre, tu peux appeler tous les jours pour avoir des preuves de relances. Un petit message comme « Bonjour (nom du client), j’espère que vous allez bien. Je me permets de vous contacter suite à la mission (intitulé de la mission) terminée le (jour). Depuis livraison des travaux, je n’ai aucune nouvelles de votre part. Je me permets de vous demander si vous avez (bien reçu ma facture / reçu mes dernier messages /entrepris les démarches de paiement). Je reste à votre disposition en cas de besoin et vous souhaite une belle journée ! »

N’hésites pas à doubler avec un mail tous les deux jours environ. Si ton client est en congés, il aura normalement programmé un message automatique sur sa boîte mail. Et tu seras soulagé.e.

Freelance, client qui ne paye pas – semaine 2 : la mise en demeure

Le client fait le mort depuis une semaine. Tu peux entreprendre les démarches de mise en demeure. C’est le premier papier « officiel » qui fera comprendre au client que tu es sérieuxe et que tu es prêt à pousser les démarches jusqu’au bout. Une mise en demeure est une lettre qui s’envoie par courrier recommandé avec accusé de réception.

Elle peut ressembler à ça :

Votre Nom et adresse

Nom de la Société et dresse de la Société

Objet : Mise en demeure de payer

Mme/M <nom du client>

Malgré mes précédentes relances par mail et téléphone depuis le <date> je constate que vous restez redevable de la somme de <somme> à ce jour suite à <intitulé de mission>. 

Je vous prie de bien vouloir considérer cette mise en demeure de régler la somme en question dans les quinze jours. J’attire votre attention sur le fait que ce courrier est la dernière étape avant recours devant des tribunaux compétents. En l’absence de retour de votre part, je porterai cette affaire en justice pour faire valoir mes droits. 

Fait à <lieu>, le <date>

Freelance, client qui ne paye pas semaine 3 : Aller chez le client

Parfois, rien ne vaut que de pouvoir aller sur place et essayer de parler à ton client en personne. S’il t’évite, tu peux décider de faire le pied de grue devant son bureau régulièrement – ou d’y envoyer un.e assistant.e pour lui demander s’il a bien eu tes messages. Souvent, la communication en présentiel suffit à débloquer la situation. Peut-être que ton client va tes demander quelque chose sur la prestation, s’expliquer de vive voix. Peu importe. Au moins, vous parlerez.

Si, bien sûr, rien ne change après votre communication, tu peux tout à fait lancer la procédure d’injonction de paiement.  Cette dernière ne nécessite pas l’intervention d’un avocat et est assez rapide.

Freelance et procédure d’injonction de paiement en détail

Tu dois envoyer le le formulaire Cerfa 12948*03 au tribunal d’instance, si le montant de la mission ne dépasse pas 10 000 euros. Prend soin que ce dernier comporte :

  • Vos nom, prénoms, profession, domicile, nationalité, date et lieu de naissance
  • La dénomination et le siège social de votre client
  • L’objet de la demande,
  • Lindication précise du montant de la somme réclamée

Prend également tous les justificatifs de ta demande. Devis signé et approuvé, bon de livraison, courriers et mails de relances, mise en demeure. Le juge pourra ainsi examiner ta demande et envoyer une injonction de payer. Ou refuser ta requête, auquel cas il sera impossible de faire une contestation. Fais donc en sorte qu’elle soit la plus complète possible.

 

Freelance étudiant, comment éviter les clients qui ne payent pas ?

Déjà, tu peux apprendre à repérer les clients relous et faire des devis ultra complets pour éviter les entourloupes. Ensuite, tu peux passer par des plateformes sécurisées comme Crème de la Crème ou toujours demander un accompte.

Etre freelance étudiant, je n’ai jamais dit que c’était facile. J’ai dit que c’était possible. OUI. Il y aura des moments de petites galères et de grosses contrariétées. Mais tu vas gagner en liberté, en indépendance et faire ce qui te plaît vraiment. Face à tout ça, les clients qui ne payent pas ne sont qu’un caillou sur le chemin. Keep going. Keep the dream.

Et si tu as des questions, tu peux toujours les poser ici en commentaire. Je réponds.

freelance etudiant raton reveur blog que faire client ne paye pas

Share: