raton reveur freelance étudiant faire devis

Vous êtes décidé. Vous avez votre statut d’auto-entrepreneur, de l’ambition, des projets plein la tête et une violente envie de faire du chiffre d’affaires. Vous êtes freelance étudiant et vous arpentez le web à la recherche de missions et vous êtes tombé sur celle qui vous plaît vraiment. Ce sera la toute première. Votre coeur palpite et vous vous apprêtez à envoyer un mail pour vous présenter. Mais panique, sueur froide, doute : comment on envoi un devis qui cartonne ?

NB : mes conseils sont particulièrement adaptés à la plateforme Crème de la Crème car c’est celle que j’utilise. Mais je pense qu’ils peuvent aussi s’appliquer à d’autres plateformes.

Qu’est-ce qu’un devis ?

Un devis est un acte par écrit qui servira de contrat entre vous et le client. C’est primordial. Votre devis pose le cadre et les limites de votre mission. C’est grâce à lui que vous pourrez définir le nombre d’heures passées sur une mission, les tâches à réaliser, les dates de rendu, la cession des droits d’auteur. Bref. TOUT. Faire une mission sans devis, c’est comme se promener tout seul dans la jungle en suivant un guide aveugle. C’est une histoire de confiance. La confiance c’est très beau, mais en matière de freelance étudiant, et de toute autre prestation de travail rémunérée, il est important de définir des règles. Profitez-en donc ! Vous avez l’occasion d’écrire votre propre contrat de travail, cela n’arrive pas tous les jours. Un bon devis est donc un devis qui vous protège et qui est efficace.

Comment faire un bon devis ?

Je pense que la première question à se poser devrait être : comment bien comprendre le besoin de mon client de façon à lui envoyer un devis qui lui parle.

Votre client est quelqu’un qui ne connaît absolument pas votre domaine d’activité, il a un problème et il ne sait pas vers qui se tourner pour l’aider. Et vous allez avoir la lourde tâche de lui faire comprendre que vous êtes la meilleure personne à qui s’adresser. Il ne va pas venir vers vous parce qu’en tant que  freelance étudiant vous ne savez pas fixer vos prix. Non, il viendra vers vous parce qu’il aura confiance. Et la confiance se travaille par étapes. On ne peut pas espérer envoyer un bon devis sans faire de la relation client.

raton reveur faire devis freelance étudiant

Les grandes étapes de l’envoi de devis

La première prise de contact

Soignez votre prise de contact. On n’a jamais deux fois l’occasion de faire bonne impression. Le premier mot de réponse à une mission doit être particulièrement aboutit. Le client ne va pas nécessairement aller regarder votre profil ou votre Linkedin tout de suite. Il aura aussi probablement de nombreuses autres demandes d’étudiants. Plus votre prise de contact sera soignée, plus vous aurez de chance d’être recontacté. Alors prenez le temps d’écrire un message assez long. Il montrera votre sérieux et votre implication.

J’écris la plupart des prises de contact selon le schéma suivant :

  • Rapide présentation de mes études
  • Présentation de mes compétences  (deux trois projets scolaires ou missions similaires)
  • Mon intérêt pour la mission (travail réalisé sur le même thème ? Intérêt personnel ?)
  • Proposition d’appel pour avoir plus d’informations sur les besoins avant d’envoyer un devis
  • Salutations

J’ai une base de texte qui fait environ une quinzaine de ligne et que je modifie en fonction de la mission à travailler. Il est important que votre première prise de contact soit personnalisée. Votre client n’aura ainsi pas l’impression que vous avez envoyé la même réponse à tout le monde. Mettez le nom du client si vous l’avez, des détails en rapport avec son projet spécifique ou sa thématique. Après la première prise de contact, il faut que votre client ai envie de vous appeler pour parler davantage de son projet.

La compréhension du besoin

C’est la partie la plus importante. Généralement, le lendemain de la première prise de contact votre client va vous rappeler si elle est bien faites. S’il ne le fait pas, prenez les devants et appelez. Oui. Je sais, parfois ça inquiète. On peut avoir peur de déranger son client, d’être trop intrusif. On peut se dire que s’il ne vous a pas recontacté, c’est que votre profil ne correspondait pas. On peut passer des journées entières à se morfondre dans sa tête et ne pas avancer.

Pourquoi est-ce important d’appeler son client ?

Partez du principe que votre client a envie d’être rappelé. Il est débordé, il a plein de choses à penser, il a laissé une annonce sur un site de mise en relation pour trouver quelqu’un d’adapté à son besoin. Et comme vous êtes la personne idéale, vous prenez les devants, vous êtes pro-actif. Efficace, dynamique et motivé. Vous avez confiance en vous et vous êtes là pour prendre des nouvelles de la mission au téléphone. Au pire, si vous embêtez vraiment votre client, pas de panique : il va vous le dire. Et vous pourrez rappeler plus tard ou lui laisser un mail.

Pour appeler, mettez vous dans un endroit calme. Par exemple confortablement assis dans un fauteuil. Ou à l’extérieur, pour pouvoir marcher de long en large. Et là, deux options :

  • Le client décroche. Et vous pouvez amorcer la conversation en commençant comme «  Bonjour [nom]. Je suis [prénom nom]. Je vous appelle suite à votre mission [intitulé] déposée sur [plateforme]. Je ne vous dérange pas trop ? »
  • Le client ne décroche pas. Vous pouvez laisser un message en reprenant la même base que ci-dessus mais en ajoutant  » Je reste disponible à [créneau 1 et créneau 2] pour pouvoir mieux parler de vos besoins. N’hésitez pas à me rappeler ! Belle journée »

Souriez au téléphone. Ca s’entend. Et dès que vous avez commencé la conversation avec le client, prenez le temps qu’il faut pour l’écouter. Posez des questions. Cernez le sujet dans son ensemble. Cette étape est si importante que je pense en écrire un article à part entière pour mieux la détailler. Plus vous passez du temps pertinent au téléphone avec un client, plus vous allez créer un premier lien de confiance et mieux appréhender la mission.

La présentation de l’offre

Vous avez peut-être passé une heure au téléphone avec votre client en prenant des notes sur son besoin. Vous comprenez bien ce qu’il attend. L’heure est venue de passer aux choses sérieuses et à la présentation de vos offres. Je finis toujours mes appels en disant quelque chose comme  » Je vais revenir vers vous d’ici deux jours avec un récapitulatif de votre besoin et la charge de travail prévue pour m’assurer que j’ai bien compris vos attentes ainsi qu’une proposition tarifaire. Vous pourrez l’étudier puis revenir vers moi. J’espère que nous pourrons collaborer ensemble ! »

Ce qui veut dire que vous avez deux jours (moins c’est mieux, plus vous êtes réactif, mieux c’est) pour envoyer une proposition. Penchez vous sur le travail du client et essayez de le scinder en plusieurs étapes. Regardez ce que fait un peu la concurrence, essayez d’avoir une première source d’inspiration pour comprendre le genre de rendu attendu. Pour une étude de marché par exemple, je commence à faire quelques recherches  » de débroussaillage ». Est-ce que les informations semblent faciles d’accès ? Vais-je devoir passer beaucoup de temps sur le terrain ou à appeler à l’étranger ? Pour de la rédaction web, j’estime le nombre de mots envisagé pour le projet, petites brèves de 300 mots ? Long dossier de fond de 1500 ?

Une jolie présentation

Estimez votre charge de travail et appliquez-y votre tarif horaire ou votre tarif au mot selon les cas. Puis envoyez au client un document détaillé comprenant toutes les étapes de votre mission.

J’aime dérouler les choses comme ce qui suit dans un document google slide aux couleurs de l’entreprise. J’ai remarqué que ce n’était pas indispensable pour toutes les missions mais que ça faisait mouche à tous les coups (en ce qui me concerne et sur les missions d’inbound marketing, rédaction web, étude de marché ou community management).

  • Objectifs de la mission
  • Ebauches de recommandations stratégiques
  • Outils utilisés
  • Nombre de temps passé par tâche estimé et prix total

L’appel de persuasion

Envoyez votre devis par mail en précisant au client qu’il ne doit pas hésiter à revenir vers vous. Puis au bout de deux jours, s’il ne l’a pas encore fait, appelez. J’insiste vraiment beaucoup sur ce point. Oui il faut appeler, il faut relancer, c’est normal, ça ne doit pas vous faire peur. Prenez le comme une conversation cordiale.  » Bonjour, je ne vous dérange pas trop ? Je voulais savoir si vous avez eu le temps de jeter un coup d’oeil au devis, qu’en pensez-vous ? ».

C’est le moment d’expliquer les points obscurs au client qui ne comprendrait pas des termes trop techniques, de faire le parallèle avec la stratégie de la concurrence, de sortir deux trois idées de mise en application auxquelles vous auriez pu penser. Passez du temps au téléphone si vous sentez que le client est réceptif. Là encore, il faut créer du lien de confiance.

Si vraiment vous ne vous sentez pas d’appeler le client, vous pouvez vous contenter de lui envoyer un mail. Le taux de conversion risquera en revanche d’être moins bon. Mais dans tous les cas, relancez !

La validation du devis

C’est la dernière étape. Celle où votre client vous règle votre devis. Dans le cas de Crème, si vous êtes freelance étudiant l’argent est placé sur un compte séquestre. Hors plateforme, c’est le versement du premier acompte. Mais quand on débute, la garantie du placement sur un compte séquestre et d’une assurance à la clé vous assurera d’être payé en temps et en heure dès la fin de votre mission.

raton reveur freelance étudiant envoyer faire devis

Les incontournables à écrire dans un devis

Cela dépend très sincèrement du genre de mission que vous faites. Il y a quand même des points phares à ne pas oublier :

  • Le nombre de retours correctifs. C’est à dire le nombre de fois où votre client pourra vous demander de changer quelque chose sur le résultat final. Cela vous évitera de passer votre temps à faire des corrections gratuites. Dans le cadre de mes missions, je propose généralement un à deux retours correctifs inclus selon la taille du projet.
  • La date limite de rendu. Prévoyez une date de rendu dans la limite du temps de réponse du client. Ainsi vous pouvez dire  » Date de rendu deux semaines après paiement du devis, dans la limite d’une réponse du client sous les 48h en cas de demande d’informations supplémentaires ». Cela vous évitera de vous retrouver avec un client qui vous fait gamberger pendant une semaine et se réveille trois jours avant la date limite de la mission.
  • Le format de rendu. Si vous prévoyez un livrable en pdf, ou du contenu graphique en jpg. Ca a une différence.
  • Précisez que le devis inclut la commission Crème de la Crème
  • Faites le point sur vos droits d’auteurs. Cédez-vous vos droits ? Si non, précisez-le à l’intérieur du devis.
  • La notion de hors sujet. Précisément dans le cas de la rédaction web, je pense que vous pouvez spécifier avoir besoin d’un brief assez clair et que la notion de hors sujet n’est pas due d’office.

Envie de plus d’informations ?

J’espère que cet article pourra vous être utile ! Que vous fassiez un devis en rédaction web, en community management ou en étude de marché, les grandes lignes ne seront pas les mêmes. Je peux volontiers vous partager mes exemples de devis sur demande.

Vous pouvez aussi me contacter sur la page Facebook Freelance Etudiant pour me poser des questions et obtenir des conseils personnalisés.

Si vous avez la moindre remarque n’hésitez pas à m’écrire un commentaire ! Je compte faire une série d’articles sur le sujet Freelance Etudiant, dites moi quels sont les thèmes qui vous intéressent le plus !

 

 

Share: