freelance étudiant fixer son prix raton reveur cléa jordier

C’est une question vraiment récurrente que je retrouve auprès de tous ceux qui débutent en tant que freelance étudiant. Combien tu demandes à un client ? Comment je sais comment fixer mon prix ? Est-ce que je serai sûr d’être rentable ? Du coup, j’ai écrit un article qui résume globalement toute mon expérience sur la question.

Fixer son prix quand on est freelance étudiant, bien comprendre sa valeur

La première chose que j’aimerai dire à tous ceux qui vont lire cet article, c’est que l’argent n’est jamais que de l’argent. Quand on gagne de l’argent, on paye en réalité un peu de son temps de vie. Son temps de développement personnel et d’épanouissement. Ce sont peut-être des mots qui vont vous paraître un peu abstrait ou hippie. Mais c’est vraiment important. J’ai souvent eu l’impression de me perdre dans “la course à l’argent”. Gagner plus pour voir jusqu’où on peut aller. Et à côté, on s’oublie un peu, on passe un peu à côté de sa vie. Donc retenez bien : l’argent c’est chouette, mais demandez-vous toujours si le temps que vous allez passer à gagner cet argent n’aurait pas été mieux dépensé à faire autre chose qui vous fait du bien.

Tout est une histoire de perception

Bon, une fois qu’on a fait ce petit point sur la valeur de l’argent, il faut aussi comprendre que la perception de la valeur d’une chose varie d’une personne à une autre. Prenons par exemple l’écriture du contenu d’un site. Moi, ça me prend généralement au grand maximum deux heures, c’est très rapide à faire et je trouve ça facile. Pour un client, ce n’est pas forcément le cas, il a vraiment besoin d’aide et c’est pour ça qu’il vient demander les services d’un freelance étudiant. La perception de la valeur est différente selon les cas.

Ce n’est pas forcément parce que votre client est une start-up que vous devez forcément appliquer des prix bas. Vous allez peut-être leur apporter une prestation capitale pour leur développement avant une levée de fonds et ils seront prêt à y mettre le prix. Et idem pour un particulier qui aura besoin d’une prestation dans un délai très très court. La perception du prix repose sur la confiance, le besoin et le dialogue. C’est un véritable moment d’échange. Tout ça pour dire en bref : ne vous dévalorisez pas. Votre travail vaut quelque chose. Ce quelque chose amène à un prix. Parler d’argent ne doit jamais être un tabou.

Mais comment je fixe mon prix de freelance étudiant concrètement ?

Concrètement, il n’y a pas de recette magique car comme je l’expliquais en première partie, tout dépend de la valeur perçue par le client. Mais il existe tout de même deux méthodes pour avoir une approximation de son prix :

Calculer ses frais fixes et se fixer un objectif de revenu pour vivre convenablement. 1000 euros par mois ? 2000 euros par mois ? A vous de voir. Mais dites vous globalement que sur un mois, vous ne travaillerez qu’environ 15 jours (il faut penser à enlever le temps de prospection, les périodes creuses, les moments de repos -oui c’est important-). Et à partir de cela vous pourrez vous fixer un coût/jour raisonnable pour atteindre vos objectifs. N’oubliez pas non plus que vous aurez des charges à payer de façon trimestrielle ou que les plateformes de mise en relation client/freelance demandent parfois des commissions.

Faire attention au prix du marché

La deuxième méthode consiste à prospecter les prix que fixent les autres freelances et ceux qui se pratiquent en agence pour avoir une idée du prix moyen sur le marché. A titre d’exemple, quand j’écrivais chez TextMaster, j’étais payée 4 centimes par mots pour les meilleures missions et l’agence prenait une commission à mes clients qui payaient 7 centimes par mots. Lorsque j’ai commencé à fixer mes prix en tant que freelance étudiant, j’ai donc décidé de facturer 5 centimes par mots, entre les deux. Puis j’augmente et diminue le prix en fonction de la valeur de la prestation pour le client et l’expérience.

Et dans quelles circonstances je dois baisser mon prix en tant que freelance ?

C’est bientôt la fin du mois, vous êtes un peu short et vous avez envie de gagner quelques sous supplémentaires en bradant vos prix pour être sûr d’attirer du client ? Attention ! Un client qui veut un travail bien fait, rapide et pas cher a toutes les chances du monde d’être un client-relou. Le client-relou est une typologie de client qui vous prend beaucoup de temps libre et qui vous rapporte très peu d’argent. En plus, il y a fort à parier qu’il sera heureux de parler de vous à ses amis en leur précisant à quel point vous êtes peu cher. Les prochains clients que vous aurez voudront donc vos prix au rabais. Et ceci n’est vraiment pas une bonne idée pour votre business.

Savoir baisser ses prix au bon moment

Suis-je en train de vous dire que vos prix doivent rester fixe en toutes circonstances ? Non, pas du tout. Il existe bel et bien des événements durant lesquels vous pouvez baisser vos prix.

Si la mission est récurrente. Vous avez trouvé un client qui va vous proposer du travail récurent pendant plusieurs mois ? Baisser son prix peut-être une marque de confiance vis à vis du client et dîtes vous que de toute façon vous ne perdez pas au change. Vous gagnez au contraire un temps fou en matière de prospection.

Si la mission est prestigieuse. Vous avez très très envie de participer à une mission particulière car le sujet vous intéresse ou sera joli dans votre portfolio ? N’hésitez pas à en parler avec votre client et proposez lui un rabais sur vos tarifs initiaux. Cela montrera votre intérêt pour la mission et vous aurez plus de chance que le client vous choisisse.

Si la mission vous permet un level up de compétences. Je m’entends. Imaginez par exemple que vous n’avez jamais eu l’opportunité de faire une étude de marché pour un client réel. Mais que vous avez étudié la méthodologie des dizaines de fois en cours. Pour votre première mission de ce type, mieux vaut faire un prix légèrement en dessous de la moyenne du marché pour justifier de votre manque d’expérience mais de votre intérêt.

 Bref, vous l’aurez compris, à chaque fois que je fais une mission en freelance sur Crème de la Crème, je prends le temps de bien définir mon prix.
Share: