raton reveur blog astuce freelance etudiant probleme client freelance

Clairement, vous avez un client hyper relou. Le genre de client qui vous donne un peu envie de vous taper la tête contre un mur et d’avaler un coussin tellement vous avez envie de mordre dans quelque chose. Peut-être a-t-il fait une remarque un peu salée sur votre travail ? Ou qu’il vous a parlé comme si vous étiez le dernier des moins que rien ? Peu importe la raison pour laquelle vous avez les nerfs en vrac, clairement, il vient de ce passer quelque chose qui vous hérisse le poil. No worries doux raton, je te donne mes meilleures astuces pour désamorcer une situation qui va mal avec un client.

RESPIRE

C’est mon premier vrai grand conseil et je veux que tu te le note quelque part en repassant dessus plusieurs fois. Lorsqu’une situation commence à te sembler un poil relou avec un client, respire. Je te le rappelle encore et toujours, une émotion, quelle qu’elle soit, ne peut durer que 90 secondes. Au bout de 90 secondes, le sang qui te bat aux tempes et le rouge aux joues vont passer naturellement et tu ne seras plus aveuglé par un voile de réaction spontanée. Alors ne répond pas tout de suite rageusement à ce mail. Prétexte une coupure de courant pour raccrocher ton téléphone. Demande à aller aux toilettes si la personne est dans la même pièce que toi. Fais ce que tu veux mais pendant 1 minute 30, ne réagit pas au problème. Ton cerveau reptilien est programmé pour se battre, s’enfuir ou freezer devant un problème. Et comme non, tu ne peux pas te battre en société, je te conseille plutôt de t’enfuir et de respirer un grand coup en attendant que ça passe.

Au bout d’1 minute 30, la pression redescend naturellement et tu as déjà les idées plus claires. Tu peux réagir la tête froide après coup si tu n’as pas scrappé forever la situation en hurlant sur ton client relou.

Appelle quelqu’un

C’est un conseil qui semble aller de soi mais qui est plutôt difficile à faire en réalité. En tant que freelance tu as peut-être souvent l’impression d’être seul.e et isolé.e. Je ne te conseillerai jamais assez de te faire tout un réseau de collègues pour t’épauler et te soutenir. Plutôt que de ruminer seul.e dans ton coin en mode « Gnagnagna, je hais ce client, je hais le fait d’être freelance, je hais la vie », lâche ta bile sur une épaule réconfortante. Tous les freelances du monde ont déjà eu à faire à des clients chiants et des moments relous. Tout le monde te comprendra. Alors appelle un pote freelance. Va voir un pote freelance. Laisse un message à un pote freelance. Et lâche ton problème. La personne en face va sans doute te donner des conseils que tu n’entendras pas. Mais au moins, tu ne garderas pas ce poids sur la poitrine tout.e seul.e. Laisse-le sortir, ça te fera du bien.

Prends du recul sur la situation

Une fois que tu as pris le temps de te calmer et que tu as insulté ton client de tous les noms d’oiseaux, tu es normalement assez apaisé pour commencer à prendre du recul sur la situation. Alors OUI le client a tord. Mais souvent, les malentendus se créent à deux. Ca pique peut-être l’égo et ça fait très mal mais il y a quelques points sur lesquels tu peux éventuellement te remettre en question. Aka avoir accepté une mission trop cheap, ne pas avoir pris ton téléphone pour appeler et dire que tu trouvais le brief incohérent, ne pas avoir prévenu en avance de tes dates de congés. Peu importe la situation, il y a peut-être des choses que tu aurais pu faire. Tu n’es pas obligé.e de les dire à quelqu’un. Juste, se les dire à soi-même c’est déjà beaucoup.

Trouve-toi un tampon

Par tampon j’entends une personne qui va te servir de tampon – pas le truc que tu te met dans la chatte, lol même si je suis pour la démocratisation de ce qui se passe dans ton entrejambe-. Si tu travailles via une plateforme, c’est souvent un account manager. Je ne te conseillerai jamais assez de passer par une plateforme. En plus de sécuriser ton paiement, elle te permet aussi d’avoir quelqu’un de neutre qui s’occupe de gérer ton client lorsque ça ne va pas. J’adore tout particulièrement Crème de la Crème pour la réactivité des équipes. Dès le moindre pépin, tu peux appeler ton chargé de mission et lui raconter les faits – et rien que les faits vu que tu as déjà mis l’affect de côté -. La personne va relire ton devis avec toi pour vérifier si ce que tu racontes était bien écrit quelque part. – Je t’encourage d’ailleurs vivement à prendre le temps de faire des devis en béton armé pour être protégé pendant tes missions.

Elle pourra ensuite servir de tampon relais et de médiateur pour parler avec les deux parties de façon objective. Toi, pendant tout ce temps : tu – ne – parles – PAS – au – client. Laisse une personne extérieure expliquer la situation avec calme et objectivité. Et attends.

Préviens que tu es disponible

Plusieurs heures après ce tohu bohu, tu peux envoyer un mail au client. Un mail qui dit que tu es disponible pour un appel afin de trouver une solution en cas de besoin. Tu peux rester très, très formel et ne pas mettre d’émotions à l’intérieur.

 » Bonjour (prénom du client), j’ai bien pris en compte votre message.

Je reste disponible pour un appel afin de trouver une solution à l’amiable le (donne deux créneaux de disponibilité) au (rappelle ton numéro).

Belle journée

(ton prénom) »

La vie côté client qui a une galère avec un freelance n’est vraiment pas marrante non plus. Et pour avoir été dans les deux cas, je sais de quoi je parle. Là tout de suite ton client est stressé, il essaye désespérement d’avoir un point de contact avec ta hiérarchie sauf que comme tu es freelance, tu n’as pas de hiérarchie. Donc il va se tourner vers ton account manager. Il y a fort à parier qu’il l’a déjà appelé.

Il a besoin de savoir que tu es disponible. Que tu es calme. Que tu es pro. Et si tu trouves que le client te parles comme à du poisson pourri, alors soi pro pour deux. Reste C-A-L-M-E.

Et toi ? Tu as des conseils à donner quand ça ne se passe bien avec un client ?

Share: