raton reveur blog arreter de se laver ne plus se laver experience

Voilà. Maintenant que j’ai ton attention avec ce titre qui pousse au clic, on peut parler tranquillou. Peut-être que tu te demandes ce que c’est que cette histoire. Lecteur régulier du blog, tu te dis que c’est bon, j’ai craqué. Ou alors tu t’attends à lire une histoire croustillante de bobo écolo qui vit de prana.

Doux raton. Tu te trompes. C’est vrai.

Arrêter de se laver ? Mais qu’est-ce qui se passe ?!

La première fois qu’on m’a parlé de quelqu’un qui avait décidé de ne pas se laver, je me souviens très bien de ma réaction. J’ai levé les sourcils, froncé le nez et préparé tout un argumentaire sur l’importance de se laver tous les jours. La deuxième fois, j’ai rien dit. Parce que c’était ma coloc d’il y a trois ans, qui, suite à des problèmes d’eczema, avait finit par opter pour la solution drastique de ne se laver qu’un jour sur deux ou trois. Et c’est étrange, mais dis-toi que sur une coloc de cinq, certains s’y sont mis aussi pendant que d’autres les observaient d’un air sceptique, redoutant l’arrivée d’une épidémie de gale.

 

raton reveur blog ne plus se laver arreter de se laver expérience

J’étais dans le camp de ceux qui redoutaient l’épidémie de gale

J’ai décidé d’arrêter de me laver le visage

Il y a exactement un mois. Je ne t’en ai pas parlé sur le blog, ni sur Instagram, parce que je voulais attendre d’avoir la fin de l’expérience. Je savais que sinon, ça allait te faire un effet un peu « Bouh cracra dégueu ». Ca a commencé en lisant un article d’une blogueuse qui se lavait exclusivement à l’argile. Alors sous la douche, je me suis dit « Mais pourquoi pas tiens ». Et j’ai laissé tomber le savon. Comme j’avais pas d’argile, j’ai rien mis. Et j’ai continué comme ça.

On arrive au moment où tu te dis que peut-être c’est un peu sale quand même et que tu te demandes si des mouches n’ont pas élu domicile dans mes cheveux. Et bah non. Non. Je te dirai même que je n’ai jamais eu la peau aussi saine depuis avant mon adolescence – aka, depuis avant l’arrivée de boutons d’acné. Une chose qui avait bien augmentée depuis que j’ai décidé d’arrêter ma pilule.

MAIS QU’EST-CE QUI SE PASSE ?!!

Quand on suit le mouvement écolo de loin, on s’aperçoit que ce sont des gens bizarres. Ce n’est pas grave. J’assume mon côté cliché jeune hippie bourgeoise bohème ambulant. Si tu fais partie de la famille, peut-être que tu te souviens de la drôle de tête que tu as fait le jour où tu t’es lancé dans un premier repas sans viande, que tu as laissé tomber ton déo en spray pour regarder une recette DIY de chez Antigone XXI ou que tu as commencé à laver ta maison au vinaigre blanc. Ca va. Alors, bon, ne plus se laver, après tout, pourquoi pas.

Est-ce qu’on peut trop se laver ?

Ah. Bah oui. Je te le note là, tu me crois ou pas mais ton savon perturbe ton équilibre microbien. Aka, ta peau se débrouille très bien toute seule pour faire son petit ménage. En fait, à chaque fois que tu passes sous la douche, tu décapes ta peau avec des gels douches souvent plein de produits chimiques bizarres. Oui. Si tu ne sais pas comprendre l’étiquette de ta bouteille de savon, c’est peut-être parce que les produits sont bizarres voire toxiques. Se laver une fois par jour, c’est énorme quand on se met face à autant d’éléments potentiellement néfastes.

Trucs et astuces pour arrêter de se laver

Je vais t’écrire une FAQ exactement comme celle que j’aurai aimé lire avant de me lancer dans l’expérience. Avec toutes les questions les plus insolites qui soient et qu’il y avait dans ma tête. Après, comme tu n’es pas dans ma tête, tu peux aussi m’en poser en commentaires. Je réponds.

 

Mais ça sent pas mauvais ?

Nah. J’étais méga stressée par l’idée de puer. Mais en fait ça va. J’ai demandé à toute la coloc et touxes mes potes de me renifler – et c’est une question bien étrange à poser – et personne n’a vu la différence. En fait. Après avoir lu quelques témoignages d’autres blogueuses, je pense que ça dépend beaucoup de si tu étais habitué.e au déo industriel ou pas.  Parce que trigger warning, je te le met là : quand tu arrêtes le déo industriel, pendant une semaine, tu pues. Un peu comme si ta peau respirait pour la première fois et qu’elle se mettait à paniquer dans tous les sens. Puis, au bout d’un moment, elle s’adapte et ça va mieux. Et tu finis aussi par trouver le déo naturel qui te convient. Parce que non, ils ne conviennent pas tous à tout le monde. Genre, chez moi, la pierre d’alun, ça me fait sentir le putois. J’écrirai un jour un article sur le choix des déos naturels, promis.

T’es sûûûûûre que ça sent pas mauvais ?

Promis. A part si tu viens de courir un marathon / te rouler dans la boue / te tartiner le corps de raclette végane. En ce cas, oui, prend une douche l’ami.e

Du coup, tu ne passes même pas par la case « douche » ?

Bah, ça dépend. Parfois, quand j’ai quand même envie de me doucher parce que j’aime l’eau chaude – et que mes cheveux afro demandent absolument de l’eau sous peine de tirer la tronche – je vais sous la douche. Et j’utilise pas de savon. Sauf parfois un peu sous les aisselles et les pieds et l’entrejambe.

Pour se nettoyer le visage, je te recommande cent fois les lingettes démaquillantes lavables de Lamazuna. Je n’ai pas d’actions chez elle, mais elles me suivent depuis une éternité dans tous mes voyages et c’est la meilleure façon de se démaquiller à l’eau.

LOL. LOL. LOL. Une nana qui se lave pas c’est dégueu je lui boufferai pas la chatte.

Véridique, remarque déjà entendue il y a quelques années. Bah primo : cool ta vie. Deuxio : t’inquiète. Tu es propre. Tu peux te laver l’entrejambe à l’eau – et en vrai, je te recommanderai toujours de ne te laver qu’à l’eau parce que les savons, même si c’est écrit en rose et en calligraphie « Hygiène intime » c’est juste n’importe quoi. Tous mes gynécos m’ont dit ça.  Taon partenaire ne partira pas en courant.

Et si j’ai mes règles/ la diarrhée / qu’on m’a vomit dessus ?

De l’eau. Souvent ça résout tout le problème.*

*En fonction de la situation, réfléchis un peu quand même.

Ca veut dire que je pourrai plus jamais utiliser de savon ?

Bon sang tout raton, j’ose espérer que tu es majeur.e et vacciné.e et que tu sais gérer ton corps sous la douche. Personne ne viendra te retirer ta médaille du meilleur hippie de l’année si tu prends du savon qui sent la violette parce que tu aimes ça.

Bah moi j’ai une collègue qui a fait ça et un jour elle a choppé (insérer nom de maladie du Moyen-Age qu’on croyait disparue)

Et moi je connais des gens qui mangent des pommes. En vrai, personne ne te forces à essayer hein. Si tu veux tester pour une semaine et voir ce que ça te fais tant mieux. Sinon, peace & love.

 

Et sinon, quand tu te laves avec du savon, tu utilises quoi ?

J’aime les marques éthiques et made in France – sauf quand je voyage tout le temps, parce que je ne vais pas me les faire exporter au bout du monde. Je recommande grandement La Savonnerie du Nouveau Monde et particulièrement leur savon Avocamande. J’ai la peau sèche, j’écris beaucoup sur mes méthodes d’hydratation avec du karité ou de l’aloé verra. Quitte à prendre une douche, autant ne pas flinguer le filme lipide de ma peau et ce savon fait bien l’affaire. Et en voyage, j’aime le côté pratique du savon du Dr Bronner à la menthe, parce que tu peux même te brosser les dents avec.

Mais si tu as une marque de savon éco-friendly-cruelty-free-zéro-déchet à conseiller, je suis preneuse !

 

Et toi tout doux raton ? Tu te laves avec du savon ? Sans ? T’en penses quoi ?

 

raton reveur blog ne plus se laver arreter de se laver expérience

Share: