raton reveur blog peau noire soins naturels vegan crème hydratante

Quiconque me connaît sait que je ne suis pas une maniaque des produits de beauté. Moins j’en fais et mieux je me porte. Oui mais ma peau en a décidé autrement.

Peau noire sèche que faire ?

J’ai une peau qui m’en fait voir de toutes les couleurs. Elle est souvent très sèche, tiraille et craquèle pour un rien. Depuis que j’ai arrêté de prendre la pilule, elle s’amuse à me faire de l’acné hormonale et des moches boutons. Puis comme je suis Noire, certains produits de beauté ne sont pas du tout adaptés à mon type de peau – trop irritant, décolorant ou j’en passe.

Depuis que je suis partie au Vietnam avec un sac à dos minimaliste, ma peau va mal et me le fait savoir. Je suis partie avec quasiment rien. Un déo et un savon cruelty free de chez Lush en me disant que pour une semaine, ma peau pouvait très bien se passer de crème hydratante. En fait, non.

Routine soin naturel peau noire très sèche

Je suis revenue avec des tiraillements sur tout le visage, des tas de boutons sur le menton et dans le haut du dos – et à d’autres endroits carréments improbables, genre, sur le ventre. Au Vietnam, j’ai tiré une croix sur ma résolution d’arrêter de me laver tous les jours. Parce qu’entre crasse + transpi + re-crasse, sous 30° je n’attendais qu’une chose : me laver deux fois par jour. Je ne sais pas si le fait d’utiliser à nouveau trop de savon ou le fait d’arrêter l’hydratation, mais clairement, ma peau criait au supplice quand je suis rentrée.

Je n’ai pas cherché très loin, j’ai fait une razzia en magasin bio. J’ai appris à lire les étiquettes pour trouver ce que je veux et ce que je ne veux surtout pas dans mes produits de beauté. A savoir, des choses dont je ne comprends pas les ingrédients. Comme je suis en Australie, je n’ai pas accès à mes produits habituels – dont ma super crème de chez Tradition&Co. J’ai fais aux grands maux les grands remèdes.

Une huile de jojoba de chez The Jojoba

Image result for jojoba oil the jojoba

Ca a le mérite d’être bio, local, végane et l’emballage précisait toute la liste des choses que ça ne contenait pas. Je me suis dit que c’était bon signe, donc. L’huile de jojoba a un PH similaire à celui de la peau. C’est celui que la mienne supporte le mieux, surtout quand elle est fatiguée et qu’elle me fait des petites crises de peau-pas-contente. Je l’utilise exclusivement sur le visage et sur le corps là où j’ai des boutons en combo avec mes soins à l’aloe vera.

Après une semaine de test : ce truc a vraiment fait un miracle. La peau de mon visage commençait à peler et en moins de 4 jours c’était réglé. J’en met tous les soirs depuis deux semaines et j’y trouve une diminution de mes boutons sur le menton.

Un beurre de karité de chez Live Organic Australia

Image result for live organic australia shea butter

Bon, alors. Deux points qui m’ont fait tirer la grimace : c’est pas du karité pure. C’est fait en Chine. Donc bon. Le beurre contient du beurre de karité, de l’huile de coco, de l’huile d’amande, du jojoba et de l’extrait d’onagre. L’onagre, j’en prends déjà une gélule tous les matins pour rétablir mon cycle menstruel et je ne comprends pas bien ce que ça fera de plus sur ma peau. Je n’aime pas trop les mélanges de beurre parce qu’on ne sait jamais quelles sont les quantités exactes utilisées pour chacun. Mais j’avais besoin de beurre de karité, absolument.

Le coup de la fabrication en China m’a fait tiquer. Habituellement, ça veut dire que c’est testé sur les animaux – la China a des conditions d’exportations très strictes sur le sujet. L’emballage du produit stipulait néanmoins que ce dernier était végane et cruelty free. Comme je suis une consommatrice sceptique, je vais quand même écrire un petit mot à la marque. Pour vérifier. On sait jamais, Roger.

Après une semaine de test : ça me va. Ce n’est pas Tradition & Co mais ça fait bien le travail. Ma peau a arrêter de hurler au supplice

Un savon de chez Live Organic Australia

Image result for live organic australia soap

J’utilise rarement du savon. Parce que ma peau pète des câbles à chaque fois que j’en met. Néanmois, celui là m’a fait de l’oeil avec ses ingrédients sensitive-friendly. Huile d’olive saponifiée à froid, huile de palme (équitable), huile de coco, beurre de karité, beurre d’amande, graines de thé vert, huile d’onagre et de jojoba, jus d’aloe vera, glycérine, huile essentielle de canelle et extrait de thé vert. Je pense que je ne risque rien – en fait, je vais basiquement me laver avec de l’huile quoi.

L’huile essentielle de cannelle a aussi attirée mon attention. Elle a de puissantes propriétés antibactériennes et s’utilise à titre préventif contre les mycoses – même si je rappelle que tu ne dois pas te laver la chatte avec du savon à l’intérieur, au cas où t’aurai lu mycose vaginale au lieu de mycose tout court. Quand tu voyages et que tu veux faire d’une pierre deux coups pour éviter d’éventuelles infections après des coupures, c’est pas mal. Puis, on dit que ça a aussi des effets sur la libido. J’ai trouvé ça marrant.

Après une semaine de test : Je ne pouvais pas rêver meilleur savon je crois. Je l’utilise un jour sur deux – parce qu’à Montréal, c’est l’été il fait très chaud, je sue donc je me lave au savon un jour sur deux -. Il n’assèche pas du tout la peau et laisse au contraire un film surgras protecteur.

Voilà, je m’en vais tester tous ces nouveaux produits gaiement sous la douche et te dire ce que j’en pense.

Et toi ? Qu’est-ce que tu utilises dans ta salle de bain ?

Share: