vegan restaurant veganisme resto raton reveur paris cléa jordier

Mais c’est pas trop dur le véganisme au restaurant ?

J’ai l’impression que la même question revient sempiternellement à chaque fois que je dois évoquer mon alimentation -donc environ trois par jour, dès que je suis en présence de nourriture. Ça commence par un haussement de sourcil de la part de mon interlocuteur, une moue surprise et parfois un bref rictus d’incompréhension mêlée de dégoût. Vous qui lisez ces lignes, que vous soyez vegan convaincu depuis plusieurs mois ou années, végétarien qui hésite à passer le pas, ou simple omnivore qui dévisage d’un oeil inquiet la contrée de la Véganie, non je vous assure, être végane en société n’a rien de compliqué.

Nombreux sont ceux qui sont véganes à la maison et végétariens à l’extérieur par commodité dans les restaurants où il est facile de trouver des plats sans viande mais où enlever le fromage et les oeufs relève de l’impossible. Petite liste d’astuces pour bien vivre son véganisme au restaurant.

Non, vous n’êtes pas une personne « reloue »

On s’enlève tout de suite cette idée de la tête. Arrêtez de vous auto-culpabiliser. Vous n’êtes pas devenu socialement infréquentable depuis que vous avez changé votre alimentation. Questions fréquentes d’omnivores sur le véganisme au restaurant.

 » Mais pourquoi tu vas au restaurant si t’es végane ? » Parce que comme tout le monde parfois je n’ai pas envie de cuisiner, parce qu’il me semble que demander un plat de légume ce n’est pas la lune, parce que j’ai envie de me retrouver à table avec des proches, parce que je ne veux pas/ne peux pas accueillir chez moi

« T’as pas l’impression d’être un peu lourde à demander des changements sur la carte ? » Ahem. Non. Je ne demande pas qu’on me serve le nec plus ultra des simili carnés. Je veux juste qu’on me serve quelque chose à manger. Des légumes. Je ne demande même pas qu’ils soient bio, qu’ils soient préparés avec amour, de façon originale. Je veux juste quelque chose à sans cruauté. Et c’est parce que les restaurateurs verront de plus en plus de demande qu’ils feront des efforts pour proposer du végétal sur la carte. Quand je demande un changement de plat sur la carte (comme retirer du fromage d’une préparation, demander les accompagnements sans la viande), je fais du militantisme passif et j’en suis fière. Pas de quoi avoir honte.

« Tu veux pas juste aller manger ailleurs » ? Alors oui, j’aimerai beaucoup manger ailleurs. En fait, je n’aime pas beaucoup m’auto-flageller avec de la nourriture en publique. Parfois ce n’est juste pas moi qui choisis le lieu où on mange. Proches carnistes, rendez-vous professionnel etc… Je n’ai pas du tout envie d’être là, mais je suis obligée de faire de mon mieux. J’ai faim et je veux juste manger des légumes. Paix et amour.

Il n’y a jamais de plats véganes dans les restaurants

Je vis en France. A Paris. Capitale européenne où tout devrait être beaucoup plus facile que lors de mes voyages au Mexique par exemple. Et parfois, j’ai aussi la désagréable sensation d’être complètement oubliée des cartes culinaires des restaurants. Quand tous les plats proposés contiennent des morceaux d’animaux ou des produits issus de leur exploitation, ça m’embête poliment. Trucs et astuces pour prendre la chose avec calme et patience.

Trouvez des restaurants vegan-friendly

Peut-être que votre entourage rechignera fondamentalement à aller dans des restaurants entièrement véganes. Mais pour éviter toute sorte de malaise ambiant, mieux vaut essayer d’encourager vos proches à aller manger dans des restaurants qui proposent des plats véganes à la carte. Vous seriez surpris d’observer à quels point ils sont nombreux à faire l’effort de mettre une option végétale. N’hésitez pas à vous tourner vers Happy Cow pour trouver des adresses de restaurants véganes, végétariens, végé-friendly et mêmes des magasins bio dans le monde entier.

Certaines cuisines du monde proposent naturellement des plats typiquement véganes. C’est notamment le cas des falafels dans les restaurants libanais, mais aussi de la plupart des antipasti dans les restaurants italiens. Prenez néanmoins garde à la cuisine indienne qui, bien que souvent végétarienne, n’est pas toujours végane suite à l’utilisation de produits laitiers.

N’ayez pas peur de demander

Partez du principe que vous ne perdez rien à essayer de demander quelque chose. Surtout dans les plats qui sont facilement substituables. Une pizza végétarienne, mais sans le fromage. Un kebab mais sans la viande, juste avec les légumes et beaucoup de frites. Peut-être que votre interlocuteur sera surpris, mais si vous y allez avec le sourire, il y a peu de chance qu’il refuse.

Et si vraiment, vous avez le moindre doute ou que vous avez l’impression qu’on ne vous écoutera pas ou qu’on vous rira au nez, dites que vous êtes allergique aux oeufs et aux produits laitiers. C’est radical. Je n’aime pas du tout mentir sur mon véganisme au restaurant, mais j’ai remarqué que les gens en cuisine étaient tout de suite beaucoup plus soucieux de me préserver de toute trace de produit d’origine animale lorsque j’annonce une allergie.

Il y aura toujours des accompagnements

Oui, parfois dans les bistrots vous devrez peut-être vous contenter d’une assiette de frites et un d’un peu de salade. Mais vous pourrez normalement toujours demander à ne manger que des accompagnements. En y allant avec le sourire, il y a fort à parier que les serveurs acceptent votre requête et ne vous fasse pas payer le plat entier. Sinon, pensez aussi aux entrées ! La plupart des cafés ont des soupes à la carte que vous pouvez manger en tant que plat principal.

Préparez votre propre nourriture

Si vraiment, vous sentez que vous allez être dans une situation désagréable et mourir de faim autour d’une table où vous n’aurez rien à manger, deux options s’offrent à vous : manger avant de partir ou préparer votre propre nourriture.

Manger avant de partir vous garanti que vous ne serez pas irritable à table et que vous pourrez vous contenter sans problèmes des accompagnements à disposition. Préparer votre propre nourriture vous permettra de profiter d’un moment de convivialité avec les autres – même si vous devrez peut-être essuyer le top 10 des remarques agaçantes sur le véganisme.  En théorie, selon la loi française, rien ne vous empêche d’amener votre propre nourriture dans le restaurant. Je cite :

Article L122-1 : « Il est interdit de refuser à un consommateur la vente d’un produit ou la prestation d’un service, sauf motif légitime, et de subordonner la vente d’un produit à l’achat d’une quantité imposée ou à l’achat concomitant d’un autre produit ou d’un autre service ainsi que de subordonner la prestation d’un service à celle d’un autre service ou à l’achat d’un produit. »

Oui, vous pouvez commander un thé et manger votre sandwitch au houmous dans le bistrot. Sauf s’il y a un panneau clairement visible stipulant le contraire à l’entrée du restaurant. Dans la pratique, il faut avoir du cran. J’ai déjà essayé cette technique et ça fonctionne beaucoup mieux si vous prenez le temps de discuter calmement avec les serveurs.

Demandez-vous pourquoi vous allez au restaurant

N’est-il pas possible de se retrouver ailleurs ? Sur les quais en bord de Seine pour les parisiens, dans un parc, chez les uns ou chez les autres. Si le restaurant est une occasion de se retrouver entre amis, vous pouvez partager plein d’autres moments ensembles qui ne vous mettront pas mal à l’aise.

S’il s’agit d’un rendez-vous professionnel, préférez les cafés en dehors de la pause déjeuner. Vous pouvez soutenir à votre interlocuteur que vous préférez de loin discuter autour d’un expresso plutôt que déconcentré par de la nourriture. Je suis toujours excessivement gênée des propositions de déjeuner avec des clients car mon rapport à la nourriture donne l’impression que je suis une personne compliquée – et les questions sur le véganisme m’énervent à la longue, tout simplement-. Dans certains cas, éviter le restaurant permet d’éviter les problèmes.

Voilà, j’espère que toutes ces astuces pourront vous aider d’une façon ou d’une autre. Si vous avez vous aussi d’autres idées à partager pour mieux vivre son véganisme au restaurant, n’hésitez pas à écrire un commentaire !

 

Share: