choisir thermometre symptothermie

A quoi sert la température basale avec un thermomètre de symptothermie ?

En symptothermie, on analyse ton entrée en phase fertile ou infertile en combinant plusieurs facteurs : l’aspect de te glaire cervicale (ou l’auto-palpation de ton col de l’utérus) et ta variation de température. Je te conseille de commencer par lire mon article guide complet sur la symptothermie pour y voir plus clair avant de passer à celui-ci !

La température basale est la température que tu as le matin au réveil. Elle augmente subtilement de quelques dixièmes de degré avec l’arrivée de la progestérone, ce qui correspond à la phase infertile de ton cycle.

Evidemment, on ne peut pas se fier uniquement à la température ! Pour être plus fiable, on a besoin de faire ce qu’on appelle un double contrôle. On regarde la glaire cervicale ET la température. Et si les deux disent que tu es infertile, alors on valide. C’est important de regarder l’un et l’autre.

Les règles d’interprétation de montée de température avec un thermomètre de symptothermie

Tu as besoin de détecter ta première montée de température après 6 températures. Pour valider ta montée, il te faut au moins 3 températures plus hautes que les 6 précédentes et ces dernières doivent être à 0,2° plus haute que ta ligne de base.

Ca a l’air compliqué ? C’est normal ! La symptothermie, c’est comme apprendre à conduire. Au début, on a l’impression que c’est du charabia et des calculs complexes. Puis au fur et à mesure on gagne en indépendance et en autonomie.

Pour te lancer, pense à un accompagnement avec une monitrice en symptothermie, qui, comme une monitrice d’auto-école quand tu apprends à conduire, pourra t’expliquer les règles au fur et à mesure…et garder un pied sur la pédale de frein !

Souviens-toi, c’est aussi la « complexité » de la méthode qui fait sa fiabilité. En savoir plus avec le guide complet de la symptothermie

La double décimale, le plus important pour la symptothermie

Quand on te demande de choisir un thermomètre en symptothermie, c’est vraiment important que ce dernier ait deux chiffres après la virgule. C’est ce qui va te permettre d’avoir une température la plus précise possible.

Si tu n’as qu’un seul chiffre après la virgule, tu ne pourras pas utiliser ton thermomètre pour faire des observations en symptothermie. La plupart des thermomètres qu’on achète en pharmacie ou dans le commerce n’ont pas systématiquement deux chiffres après la virgule, c’est pourquoi il faut bien poser la question.

Certains thermomètres sont labelisés « spéciale symptothermie », c’est souvent parce qu’ils sont bien à double décimal et qu’ils une fonctionnalité de mise en mémoire des températures.

Thermomètre symptothermie, comment prendre sa température ?

Pour prendre ta température en symptothermie, il est indispensable de respecter les règles suivantes :

  • Prendre sa température le matin au réveil. Première chose à faire avant de poser un pied à terre. Si tu fais des gardes de nuits, tu as besoin d’être allongée au moins 5h avant ta prise de température.
  • Prendre sa température à la même heure. Grosso modo, avec une marge d’une heure environ. Certaines personnes sont beaucoup plus chronosensibles que d’autres, alors tout dépend des réactions de ton corps. Mais globalement, si tu as l’habitude de prendre ta température à 8h du matin et qu’un jour tu la prends à 12h, elle risque d’être trop perturbée pour être utilisée. Ta monitrice en symptothermie doit pouvoir t’expliquer tout cela lors de ton suivi.
  • Prendre sa température pendant 3 minutes. Pour que le protocole soit le plus fiable possible, il est conseillé de prendre sa température pendant 3 minutes rigoureusement (selon la méthode de l’école Sensiplan) avec un thermomètre de symptothermie.

Quel type de prise de température pour un thermomètre de symptothermie ?

(bucal, vaginal, anal)

Il y a 3 façons de prendre sa température.

  • Buccal : tu mets le thermomètre dans la bouche, entre les dents et la joue. C’est la prise de température la moins fiable. Elle est déconseillée si tu as de la difficulté à détecter une montée de température. Attention également à bien dormir la bouche fermée et à ne pas boire d’eau avant de prendre ta température !
  • Vaginale : tu mets le thermomètre dans le vagin. Pas tout au fond hein, seuls quelques centimètres sont nécessaires.
  • Rectale : tu mets le thermomètre…bref, tu as compris.

Evidemment, il faut bien penser à nettoyer son thermomètre régulièrement avec du désinfectant ou de l’alcool à 90°C.

Est-ce que je peux prendre ma température de symptothermie sous le bras ?

Dans la vraie vie, oui. Tu es une grande personne du coup tu peux faire ce que tu veux. Mais il y a peu d’études sur la prise sous le bras et elle est considérée comme moins fiable. En matière de santé contraceptive, mieux vaut être trop prudente que pas assez c’est pourquoi je te déconseille vraiment la prise sous le bras. Une prise en interne, même si elle est plus invasive, sera toujours plus fiable.

Attention aux fausses montées de températures !

Plusieurs éléments peuvent amener ta température à être anormalement haute. Dans ce cas, tu ne dois pas l’utiliser pour l’interprétation de ton cycle.

Quand on débute, on peut avoir du mal à distinguer quelles sont les températures perturbées. Voici une liste des événements qui peuvent avoir un impact sur la température :

  • La maladie, si tu as de la fièvre, ta température va augmenter
  • Les maux de gorges, même si tu n’as pas de fièvre mais que tu as mal à la gorge, ta température peut être perturbée.
  • Les chocs émotionnels, les grosses disputes peuvent avoir un impact sur ta température. Si tu t’es fâché avec des proches, que partenaire t’as quitté, que tu as faillis faire un accident de voiture. Bref, tout ça compte.
  • Les séances d’acupuncture et d’ostéopathie
  • Les coups de soleil
  • Les dîners très copieux la veille

Tu l’auras compris, beaucoup d’éléments peuvent faire varier la température. Pas de mystère, pour s’en souvenir, il faut les noter ! C’est pour cela que dans ton cyclogramme tu as des petites cases pour pouvoir prendre des notes. Elles sont tout aussi importantes que le choix d’un bon thermomètre de symptothermie.

Mon avis sur les thermomètres connectés (LadyComp, Trackle)

Il existe des thermomètres de symptothermie qui sont connectés. Ils coûtent plus chers que la moyenne et font le calcul à ta place pour te dire quand tu es fertile et infertile.

C’est le cas du Trackle (en vaginal) et le LadyComp (en bucal)

Avis thermomètre Trackle

C’est un appareil qui s’insère à l’intérieur du vagin et qui prend une moyenne de température pendant le sommeil. L’avantage du Trackle ? Le thermomètre Trackle permet de ne pas avoir besoin de prendre sa température au réveil (puisqu’il est en place toute la nuit !). Les inconvénients du Trackle ? Le problème est qu’il doit également rester en place toute la nuit. Ce n’est pas forcément confortable de s’endormir avec un appareil connecté en contact avec ses muqueuses. De plus, comme LadyComb, le Trackle a une application intégrée qui empêche l’utilisatrice d’être indépendante avec la méthode symptothermique.

Le LadyComb permet de prendre la température en buccale tous les matins. Il clignote vert ou rouge en fonction de s’il te définit comme fertile ou infertile.

Le problème du LadyComp et du Trackle ?

Comme tout est rentré dans un algorithme qui te bip quand tu es fertile et quand tu es infertile…tu n’apprends jamais vraiment à faire l’analyse par toi-même ! Et au moindre problème (décalage horaire, dispute, maladie etc…) l’application ne prends pas en compte ton contexte global et peut te donner une interprétation faussée.

Personnellement, je trouve cela dommage de mettre sa sécurité contraceptive entre les mains d’un algorithme alors que tu es complètement capable d’apprendre la méthode seule et d’être autonome. Il faut se faire confiance et être bien accompagnée au début, mais tu en es capable ! C’est comme apprendre à conduire. Tu vas y arriver.

Témoignage d’une personne qui est tombée enceinte avec LadyComp

Quelques questions à se poser pour choisir son thermomètre de symptothermie

Je cherche le plus simple et le plus efficace

Sans aucun doute je te recommande le Cyclotest Lady, c’est le plus pratique, le moins cher et le plus facile à utiliser. Tu peux t’en servir en buccale, vaginale ou rectal. Et il est increvable.

J’ai un travail de nuit

Si tu as un travail de nuit, peut-être que tu préfèreras te tourner vers les thermomètres connectés. En effet, ils analysent ta température en permanence avec le bluetooth et te permettent de ne pas te réveiller à la même heure tous les jours. Attention, ils sont quand même beaucoup moins fiables.

Il existe

  • Temprodp, thermomètre de symptothermie connecté sur le bras (fiabilité limitée)
  • Trackle, thermomètre de symptothermie connecté interne (en vaginal)

Tableau comparatif des thermomètres pour symptothermie

 AvantagesInconvénientsPrix
Cyclotest LadyPrix très abordable
Utile pour la contraception et la conception
Garde 1 température en mémoire
Bruyant (il fait un petit bip bip quand il a terminé) 15€
TracklePermet de ne pas se réveiller à la même heure
Adapté aux rythmes de vie décalé et travail de nuit
Prix élevé Durée de vie 2 ans
Insertion en vaginal toute la nuit, il faut être à l’aise
 199€
TempdropUtile pour la conception ou l’observation du cycle
Thermomètre connecté, prise sur le bras
Ne peut pas être utilisé pour de la contraception Prix élevé Températures peu fiables Indisponible

FAQ température et symptothermie

Suite à mon post sur Instagram, j’ai récolté pas mal de questions ! Je te mets les réponses ici :

J’utilise un thermomètre au gallium, est-ce que c’est ok ?

Oui et non. Encore une fois, à toi de choisir la fiabilité que tu veux pour ta sécurité contraceptive. Les thermomètres au gallium ont longtemps été utilisé dans les vieilles méthodes de contraception naturelle. La température prends du temps à se prendre (environ 10 min) et du temps à être visible (plusieurs heures). Si tu n’as que ça, c’est toujours bon à prendre ! Mais si tu te lances, je privilégie toujours les thermomètres électroniques dans mes accompagnements en symptothermie moderne.

Est-ce que je peux changer de mode de prise de température au cours du cycle ?

Non. Juste non. Tu risques de perturber ta courbe de température. Attends ton prochain cycle pour changer 🙂

Ma température fait XYZ truc chelou, est-ce normal ?

Même avec toute la bonne volonté du monde, je ne peux pas te répondre à cette question sur internet et je t’encourage à venir faire un suivi avec moi. On verra le sujet en détails et tu auras une réponse personnalisée.

Share: