Clée doula

Découvre comment te mettre à la symptothermie ! De la fiabilité de la méthode à comment faire pour commencer, je t’indique toute la marche à suivre pour te lancer sereinement dans la symptothermie, cette contraception naturelle.

 

Savais-tu qu’il est possible de gérer sa contraception de manière complètement naturelle ? Que ton corps te parle tout le temps et que si on s’y intéresse, on peut comprendre son langage pour déterminer ses périodes d’ovulation ? C’est ce qu’on appelle la symptothermie !

Qu’est-ce que la symptothermie ?

Avant toute chose, si tu aimes les vidéos, je te recommande de regarder cette vidéo YouTube où j’explique tout en détail.

Les méthodes de contraception naturelles se sont développées à peu près en parallèle que les méthodes hormonales, mais les méthodes hormonales ramènent plus de sous et demandent un temps d’apprentissage moins long. Si elles permettent une émancipation des corps, elles s’inscrivent aussi dans une gestion patriarcale de la fertilité et une forme d’infantilisation des corps

Avis symptothermie : faire le choix d’une contraception naturelle

Pourquoi j’ai arrêté la pilule

J’ai arrêté la pilule l’été de mes 20 ans. J’étais dans toute une phase de changement de mon mode de vie. J’étais fièrement végane, zéro déchet, écolo hypster tout ce que tu veux. Et je me posais des questions sur ma contraception.

Au début, c’est surtout l’écologie qui a porté cette initiative quand j’ai appris que les hormones de la pilule n’étaient pas filtrées par les stations d’épuration d’eau et qu’elles affectaient les océans. Puis j’ai commencé à me renseigner sur les effets secondaires du médicament que je prenais tous les jours.

Et je suis tombée des nues. La tristesse, le manque de libido, les migraines. Tout ça pouvait être lié à la pilule…que je prenais à l’époque pour faire plaisir à des garçons dans des relations toxiques qui ne se rendaient pas compte de tout ce que mon corps endurait pour prendre soin de la charge contraceptive.

Ce que la symptothermie m’a appris

J’ai fait d’une pierre deux coups, j’ai rompu avec tout ce beau monde et j’ai arrêté la pilule. J’avais envie d’une contraception mais je voulais absolument qu’on fiche la paix à mon corps. Hors de question d’envisager le stérilet ou de reprendre des hormones. Et j’ai découvert la symptothermie…

La symptothermie m’a appris à faire confiance et à ME faire confiance, à une époque de ma vie où j’étais un bébé oiseau blessé qui ne savait plus bien voler. La symptothermie m’a appris à écouter mon corps et à sortir plus vite de dissociation traumatique. La symptothermie m’a appris à me faire respecter dans mes sexualités et à obliger mes partenaires à s’adapter à mon rythme.

La symptothermie m’a appris à me sentir fière et libre, connectée à mon corps, décideuse de l’équitabilité de la charge contraceptive.

Et c’est ce que je souhaite à toutes les personnes qui prennent ce chemin.

Quand commencer la symptothermie après la pilule ?

Après la pilule, tes cycles peuvent être un peu fuckés. Moi, de mémoire, il m’a fallu trois bons mois pour que tout revienne dans l’ordre.

Je n’ovulais pas. Mon corps vivait encore sous l’influence des hormones. Pourtant, c’est possible de commencer dès l’arrêt de la pilule.

De toute façon, il te faudra 6 mois d’apprentissage pour être vraiment autonome avec la méthode. Alors ce n’est pas gênant si les premiers cycles sont bizarres.
J’ai eu la chance d’avoir une conseillère en symptothermie qui était également naturopathe et qui m’a donné beaucoup de conseils d’hygiène de vie pour aider mon cycle à redémarrer normalement.

En faisant mes études de prof en symptothermie, j’ai décidé de moi aussi me spécialiser dans une approche naturopathique des maux du cycle.

PRENDRE RDV avec une monitrice en symptothermie avec une approche naturopathique

Symptothermie, une contraception fiable

Les études sur la fiabilité de la symptothermie

Pour comprendre la fiabilité de la symptothermie, il faut parler de la fiabilité des autres méthodes de contraception. L’OMS (Organisme Mondial de la Santé) fait chaque année des études pour toutes les comparer.

Pour ça, elle s’appuie sur l’indice de Pearl

L’indice de Pearl se calcule en analysant le nombre de grossesse non planifiées qui a lieu sur un an pour 100 femmes sous une méthode de contraception donnée.

Il permet de déterminer la fiabilité d’une méthode contraceptive. En effet, plus les personnes tombent enceintes alors qu’elles utilisent un contraceptif, moins ce dernier est considéré comme fiable.

L’idéal de l’indice de Pearl VS la réalité. Bien sûr, les conditions d’observation en laboratoire ne sont pas exactement celles qu’on retrouve dans la vraie vie ! C’est pourquoi il y a deux mesures à l’indice de Pearl

  • Indice de Pearl emploi idéal – on enlève toutes les grossesses qui sont dues à des erreurs d’utilisation de la méthode contraceptive. Par exemple : une personne qui vomit sa pilule, ou qui prend un médicament qui efface l’efficacité du contraceptif.
  • Indice de Pearl emploi réel – on garde toutes les situations même celles qui ne sont pas optimales.

Un préservatif peut craquer ou avoir un problème de taille. Une pilule peut être oubliée ou prise en retard. Un diaphragme peut se déplacer. Une prise de température peut être faussée à cause de la fièvre ou d’une montée de stress.

Il n’y a pas de contraception parfaite. Il n’y a que la contraception qui te convient, en connaissance de cause.

La symptothermie est fiable avec un indice de Pearl de 2% en condition réel. Là où le préservatif n’a un indice de Pearl que de 13% !

Attention aux fausses méthodes de contraception naturelles

Quand on pense aux méthodes de contraception naturelles qui ne sont pas fiables, on parle souvent de la méthode Ogino ou de la méthode des températures. Et là, comme il n’y a pas de double contrôle, c’est effectivement souvent la cata.

  • La méthode Ogino : cette méthode se base sur le calendrier et te prédis tes phases d’infertilité en avance en partant du principe que ton cycle est régulier…ce qui est totalement faux ! Ton cycle se décale au cours de la vie et c’est normal. Un coup de stress et boum, ton ovulation a tendance à être retardée. Bref, pas de secret, pour bien être sûr de ce qui se passe dans ton corps, il faut l’observer au jour le jour.
  • La méthode des températures : cette méthode consiste à regarder uniquement sa température. En effet, elle monte lorsque tu entres en période infertile. Mais… il y a d’autres choses qui peuvent faire monter la température ! Un coup de soleil, une angine ou même une séance chez l’ostéopathe. Bref, avec du double contrôle tu augmentes la fiabilité d’une méthode.

Et c’est ce que fait la symptothermie. Elle t’oblige à regarder ton corps tous les jours pour faire des interprétations en temps réel et procéder à un double contrôle.
Il y a aussi d’autres « fausses méthodes de contraception naturelles » comme la lunaception qui relie ton cycle à la lune. Mais bon. Je te propose qu’on reste focus sur le sujet.

La méthode symptothermie, comment ça fonctionne ?

La clé de la symptothermie : observer son corps au jour le jour

Ton corps te parle. Genre tout le temps. Tu sais que tu es fatiguée parce que tu vas commencer à bailler. Tu sais que tu as faim parce que tu vas gargouiller. Tu sais que tu es fertile parce que…
Hé ! Ça on te l’apprend pas à l’école ! Mais les études ont pourtant bien montré qu’il y a des signes de fertilité clairs et évidents qui se répète d’un cycle sur l’autre :

  • Ta glaire cervicale change, la glaire c’est les trucs blancs que tu as au niveau de la vulve. Parfois c’est pâteux comme du yaourt, parfois c’est filant comme du blanc d’œuf, parfois c’est grumeleux. Ou parfois il n’y a même rien du tout ! Tout ça sont des indicateurs de fertilité et correspond à différentes phases du cycle.
  • Ta température augmente, si tu prends ta température tous les matins au réveil avec un thermomètre à double décimal, tu t’apercevras qu’à un moment ton corps fait une très nette montée de température alors que tu n’es pas malade ni rien. A partir de l’ovulation, ta température monte d’un coup. Et elle chute brusquement un jour avant les règles.

Quel matériel pour commencer la symptothermie ?

La symptothermie est une méthode d’observation du cycle qui demande très peu de matériel mais une certaine rigueur. Tu vas avoir besoin de :

La symptothermie une contraception naturelle uniquement ?

Hé non Jamie. La sympto à ce côté magique qu’elle est une méthode d’observation de ton cycle. A toi de l’utiliser comme tu veux. Ca peut être en mode :

  • Contraception, si tu sais repérer tes périodes fertiles (10j par mois en moyenne) tu peux choisir de te protéger avec des préservatifs ou un diaphragramme pendant ces jours-là ou éviter de faire des pénétrations.
  • Conception, si tu sais repérer tes périodes fertiles, tu peux choisir de tout donner pendant ces périodes là et d’avoir des rapports réguliers ou de faire ton insémination artisanale à ce moment là.
  • Découverte de son cycle, si tu sais repérer les différentes phases de ton cycle, tu peux comprendre si celui-ci est « sain » ou si tu peux l’améliorer. Par exemple, le SPM est souvent due à un décalage hormonal en deuxième partie de cycle.

En savoir plus avec la Masterclass : En finir avec le SPM

raton reveur blog masterclass spm symptothermie guide complet

Se lancer dans la symptothermie, comment se former ?

Symptothermie en autodidacte avec des livres

Il y a des livres qui te permettront de creuser le sujet. Certains sont un peu vieillots et pas très déconstruits point de vue patriarcat. Mais ça reste une bonne base.

Si tu veux te lancer en auto-didacte dans la symptothermie, je te donne tous mes conseils dans une mini classe par mail pour que tu puisses te lancer sans erreur !

Si tu veux utiliser la symptothermie dans un objectif de contraception, je te recommande quand même vivement de faire ne serait-ce que deux ou trois séances avec une formation pour être prudent.e

Symptothermie accompagné avec une formation

A toi de trouver la formatrice qui te correspond le plus (je genre tout au féminin parce que c’est généralement principalement des personnes identifiées comme femmes).

La plupart exercent en visioconférence, donc tu as l’embarras du choix et la distance n’est pas un problème. Au moment de choisir ta monitrice, privilégie une personne qui a fait des études attestées par un organisme de formation certifié (Eden Fertilité, Sensiplan, Justisse etc…)

Personnellement, j’ai été formé par Eden Fertilité, une école laïque et holistique qui a une approche naturopathique de la symptothermie. Plus d’infos sur mes offres d’accompagnement ici

Share: